Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 19:56

 

 

  

nicepassant quelques jours à Nice pour la première fois depuis bon nombre d’années, j’ai vu un peu partout affichée la vente de Soccas.rue-vieux-nice Détrônés la pissaladière et le pan bagnat ! à force ma curiosité a té piquée et , à la terrasse d’un café du vieux Nice, j’ai commandé une socca.

On m’a apporté une sorte de crêpe salée  à la belle couleur jaune foncée, un peu grillée sur les bords, très fine, au goût inhabituel.


Renseignements pris le garçon m’apprit qu’il s’agissait d’une crêpe à la farine de pois chiche. Conquise par ce mets, et craignant de ne pas trouver la dite farine dans mes Vosges, j’ai fait l’emplette de 
3 kg de cette denrée inconnue de moi jusqu’alors.

Puis de retour à la maison, j’ai cherché la recette : enfantin !

De la farine de pois chiche, de l’huile d’olive…

Et ça collait au régime méditerranéen que le Faculté nous conseille d’adopter !

 

Sur Internet où j’ai trouvé la recette :

On insistait sur la cuisson !

À la poêle très chaude, ou sur une plaque brûlante ou au four à très haute température… j’ai opté pour la poêle, me disant que ça devait se cuire comme une crêpe.   Avec une bonne salade ça me faisait un repas du soir !

 socca ratéeLas ! J’ai obtenu un truc indétachable qu’il a fallu racler énergiquement avec une spatule. Mes multiples essais n’aboutirent qu’à un magma farineux.

J’ai essayé sur la crêpière…idem

 Dans un vieux bouquin de cuisine consacré aux légumes secs, j’ai trouvé une recette analogue : les panisses. J’ai essayé aussi en pure perte.

 

 Un soir que je faisais des crêpes,ne voulant pas rester sur un échec,  j’ai pris sans consulter aucune recette, de la farine de pois chiche, de l’huile d’olive et de l’eau le tout aromatisé de, cumin et de curcuma, sel et poivre avec une pointe de muscade. J’ai mis une petite  louche de cette pâte dans une autre poêle avec un peu d’huile d’olive, surveillant la cuisson sans me prendre la tête me consacrant à mes crêpes « normales » Ma foi raté pour raté , ça ne pouvait être pire !socca


J’ai obtenu, enfin, une crêpe qui se décollait ! Premier résultat !

Ça m’ a fait une vaute ( crêpe épaisse en vosgien) un peu fine qui , hormis la belle couleur , ne ressemblait pas à la jolie socca de Nice mais qui s’est avérée tout à fait agréable à manger avec une salade verte .

Bref, ce plat ayant les qualités des légumes secs, vaut le coup d’être essayé s’il n’est pas adopté.

Et peut-être réussirez vous mieux que moi la recette que je vous livre ci-dessous.

 


Ingrédients: 
Pour une socca :
- 125 gr de farine de pois chiche 
- 25 cl d'eau 
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive 
- sel, poivre 
 
Préparation : 5 mn. Cuisson : 10mn. Mélanger tous les ingrédients au fouet.
Etaler le mélange sur une plaque de cuisson graissée sur une épaisseur d'environ 0.5cm.
Préchauffer le four à 240°C puis mettre en position grill et crever les cloques qui se forment à la surface.
Dès que la socca dore, la sortir du four avant qu'elle ne durcisse.
A l'origine, c'était le plat du pauvre, bon marché et consistante. A Toulon, elle se nomme cade toulonnaise. 

Dans la revue « école de cuisine  sur : le riz semoule farine légumes secs « (éditions de Vergeure) on trouve une recette analogue sous le terme de « panisses », qui se mangeaient autrefois  parfois gratinées avec des poireaux ou en dessert , version sucrée.

terrasse-vieux-lyon-1373742Je ne saurais trop vous conseiller si vous passez à Nice de goûter cette socca : sur une terrasse ensoleillée dans le vieux Nice
nice 2  avec une bière bien fraîche, le goût n’en sera que décuplé.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de emjy
  • : à défaut de pouvoir papoter en vrai avec les ex collègues, les copains copines ou les proches, une p'tite parlote sur tout et rien.
  • Contact

Recherche

Liens