Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 07:52

entre potirons et miel bien que ce soit tous deux des couleurs solaires,

je n'ai plus une minute pour le blog!

mais ça ne va pas durer!

le miel est tiré et filtré, reste la mise en pots qui peut attendre;

les potirons sauf  2 ou 3 sont tranformés en soupes et purées pour l'hiver...

bien d'autres tâches domestiques m'attendent mais elles n'on  pas l  même urgence!

 

je vousj oins un topo su rle 

forum des alternatives 

IUT de ST DIE 

samedi à partir d e 14h

dimanche à partir de  10 heures!

j'espère rencontrer certains d'entre vous!

Faut-il vraiment chercher à remplacer le pétrole ?

 

 

lessixties, bourvil, devos...y'en a pour tous les goûts!

 

 Qui en Deodatie n'a jamais réfléchit sur ce sujet en famille, au travail ou entre amis ? C'est ce que le Forum des Alternatives vous invite à faire le samedi 24 septembre à l'IUT de Saint-Dié-des-Vosges.

Pour tenter d'y répondre, autrement dit pour savoir où l'on va... il faut savoir d'où l'on vient.

  • Dans un premier temps Jc Fombarron, de la  société philomatique vosgienne, nous éclairera sur notre passé avec "le local : retrouver notre histoire pour permettre demain" , à 20h.
  • Puis Benoît Thévard vous propose de réfléchir, et de répondre à vos questions.Ingénieur Conseil en énergie et résilience des territoires, membre de l’Institut Momentum*, il animera la conférence « Déodatie en transition : vivre sans pétrole ? » à partir de 20 h30.

 

"Lorsque vous avez compris le phénomène du pic pétrolier, vous pouvez appréhender le problème de plusieurs façons.

 

·    Vous pouvez déprimer à cause d’un sentiment d’impuissance puisque vous dépendez, comme tout le monde, de cette énergie abondante et peu chère. De plus, vous ne voyez pas de possibilité d’échapper au marasme général qui nous attend. Vous mettez alors ce problème dans un coin de votre esprit pour ne pas trop y penser et vous continuez à vivre, rassurés par l’inconscience de tous ceux qui vous entourent.

 

·    Vous pouvez y voir une fabuleuse opportunité de changer de paradigme, de réorganiser votre vie, celle de vos voisins, de votre quartier ou de votre ville, car vous êtes conscient que nous ne pourrons jamais plus disposer d’une telle manne énergétique. Vous êtes tout excité par l’ambitieux changement qui se dessine et par cette possibilité de construire votre vie par vous-même et plus en fonction de ce que vous impose la société.

 

·    Enfin, vous pouvez avoir l’espoir de voir émerger une solution, LA solution qui vous permettra de ne rien changer ou presque à votre mode de vie. Vous espérez que, comme pour toutes les innovations technologiques, il vous suffira de vous rendre au supermarché et de remplir un chèque (ou faire un crédit) pour résoudre le problème. Après tout, il n’y a pas de raison que cela change, nous avons toujours fait comme ça.

 

C’est souvent autour de cette dernière possibilité que se situent les débats. Quelles solutions techniques nous permettraient de ne rien changer ou presque ? Dans combien de temps seront-elles prêtes ? Combien coûteraient-elles ?"

 

Ce sera une occasion unique pour le public présent de se faire une opinion, de comprendre la situation de crise énergétique actuelle, ses issues possibles, les solutions envisageables ou non.

 

Pour ceux qui le souhaitent, des ateliers de réflexion seront organisés le dimanche à partir de 10 heures par Benoît Thévard et Michaël Pruniaux, tous deux formés par le réseau des Initiatives de Transition France.

_______________________________________________________________________________

Institut Momentum 31.33 rue de la colonie 75013 Paris ;www.institutmomentum.org

 

Repost 0
Published by emjy - dans le quotidien
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 00:00

Infos consommateurs : lu dans « que choisir » du mois d’octobre  2011

 

Vous en avez assez d’être dérangés au téléphone par des démarcheurs ?

Tapez : www.pacitel.fr

 

 Attention ! Ça ne marche pas avec les démarcheurs locaux et ceux chez qui vous êtes clients.

C’est valable  3 ans.

Ça prend effet après un à trois mois.

 

Pour les SMS indésirables : renvoyez le mot STOP à votre expéditeur ou  le transférer au 33700 (gratuit).

 

En vous inscrivant (gratuit) sur la liste Anti Prospection de votre opérateur téléphonique, il ne pourra plu  donner votre numéro aux annuaires de vente à distance.

 

Vous ne voulez plus recevoir de catalogues et brochures avec votre adresse alors que vous n’avez rien demandé ?

S’inscrire sur la liste Robinson/stop publicité de l’union française du marketing direct (UFMD)

 

Et l’abonnement à « que choisir » journal sans publicité : 44€ !

Il y a aussi l’abonnement périodique révocable à « que choisir » en ligne (autour de 4€ 50 mois à vérifier en se rendant sur le site)

Et « que choisir santé » pour 39€

 

 

 

 

Repost 0
Published by emjy - dans lectures
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 18:12

630abeilles-400x173.jpg

Pour le  plaisir : la chanson de Bourvil

Pour la plupart d’entre vous c’est un inconnu ou presque ; mais j’adore cette chanson qui me fait rire chaque fois !

N e la zappez pas !

(j e pensais mettre le vol du bourdon au départ)

 

 

 

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=xtOPSfrx-sg&feature=related

 

Nous on commence !

On va au rucher- écoleCIMG0266

Et un vieil apiculteur vient nous assister !

Nos abeilles sont à l’entrée de la forêt : elles butinent à 3 kms à la ronde.

 juillet-2010-007-copie-1.jpg

 

Pas de cultures dans ce coin : des prés, de la forêt, des jardins.

Dans le notre, nous implantons et sauvegardons tout ce qu’elles aiment :

 

 

CIMG2067

La bourrache actuellement en est couverte ! Soucis, capucines,  œillets, des fleurs sauvages, la sauge…

Le miel de sapin, la bruyère, les genêts.

Les fleurs des fruitiers au printemps, le tilleul.

Bref « y’a c’qui faut »

 

Une des 4 ruches a été détruite par les souris.

Nous en récoltons assez pour notre consommation.

On en vend un peu aussi.

 

patrick_miel.jpg

Notre maître apiculteur nous racontait ceci hier, en sirotant son verre de cidre (et en nous donnant conseils pour faire notre vinaigre de cidre car il fait partie des « croqueurs de pommes » et nous aussi maintenant grâce à lui) :

 

Il a visité une des grosses sociétés importatrice de miel : Chine, Europe de l’est surtout.

Le directeur qui a fait la visite leur a raconté beaucoup de choses.

Le miel arrive en fûts métalliques tous cabossés.

 Comme le miel est récolté trop tôt et trop vite, les fûts sont plein d’eau et de débris divers (même des bouts de ferraille !)

Il faut donc le déshumidifier et le nettoyer

Ensuite on réalise des mélanges.

Les centrales d’achat sont donneuses d’ordre (comme partout hélas !)

Elles fixent un prix ; par conséquent, le fabricant bidouille pour tirer sur la marchandise : ajout de farines, de blanc d’oeuf et à la demande d’arômes pour faire du miel de lavande, de thym, de ci de ça…

Bref un « truc » appelé miel que l’on trouve au supermarché à 4€…

 

Par contre le miel du Maroc coûte très cher et il est utilisé comme cicatrisant.

C’est du miel de thym (du vrai !) que l’on met sur des blessures et qui permet de diviser par 2 ou 3 le temps de cicatrisation.

Les labos pharmaceutiques font du blocage comme d’ailleurs de manière générale, en herboristerie (savez-vous que l’herboristerie n’est plus étudiée en pharmacie ?)

 

Notre miel n’a pas ces défauts ni ces qualités : mais il est délicieux !

Et savoir qu’il provient des ruches que j’ai sous le s yeux en vous écrivant est un vrai bonheur !

 


le vol du bourdon si vous n'aimez pas Bourvil!

 

Pour finir avec l’évocation d’un bouquin comme d’hab ; je pense au livre de Pierre Magnan : Le parme sied à Laviolette où l’assassin a l’idée surprenante de tuer par le biais des abeilles ! Je vous scannerais bien la scène mais le bouquin est chez mon fils, fan de Magnan lui aussi !

Je le prendrai à la bibliothèque de  Raon !

Ça vaut le coup !

 

 

Repost 0
Published by emjy - dans le quotidien
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 08:14

et voici pour vous mettre dans l'ambiance un extrait des
quatre saisons
de vivaldi:
l'automne
on connait le début mais le plus beau  pour moi c'est l'hiver...quoique..j'aime tout!
j'aime la joie de vivre de Vivaldi ( il était confesseur dans un couvent de jeunes filles!) et l'alternance de mouvements rapides joyeux et lents qui prêtent à la rêverie!
chaque morceau évoque un épisode : moisson, chasse, froid...
dans l'article de demain où j evousparleari de la récolte du mielprévue ce mercredi, j'aurais pu vous en mettre un morceau qui évoque le sabeiles, les bourdons qui agacent les moissonneurs dans la chaleur moite de l'été.

 

prendre un appareil photos pour les premières photos d’automne dans un sac à dos;

Le portable si on se  casse une jambe

Un bouquin ( facultatif)

Un bout de chocolat...des fruits secs, ou des gâteaux pourquoi pas

Une bouteille d’eau

un bâton en bois tout simple.

Et en route !


 je vous parlais de la roche du bouc dans un précedent article.    C’est le versant sud de la « côte de Repy »Il y  flotte , par beau temps,un parfum d’écorces de pin cuites par le soleil, les aiguilles sèches craquent sous les pas.Pas un bruit sauf quelques tondeuses au loin et la route… il faut monter sur le plateau des Lèches pour avoir le silence total. Mais ça monte et c’est loin… 

 Voici quelques photos qui vous parleront plus que ma prose.(elles datent de la semaine dernière ) 

 

CIMG0041-1

 

CIMG0047.JPG

 

CIMG0045

 CIMG0048.JPG

 

  • CIMG0049.JPG

 

 

 

 

 

L’itinéraire en gros :

 

Depuis Etival par la voie rapide :

  • Au passage à niveau prendre la direction : Rambervillers
  • Dépasser l’abbatiale
  • Monter la côte
  • Prendre aussitôt en haut, à droite, la direction : terrains de tennis
  • Poursuivre le chemin de terre jusqu’au bout.
  • Garer la voiture continuer tout droit : vous entrez dans la forêt

Quelques centaines de mètres plus loin, à votre gauche vous trouvez un grand chemin et en oblique un sentier : c’est indiqué .

Ça grimpe doucement …


c'est mercredi ! alors vous les collègues, je vous souhaite de prendre le temps de penser un peu à vous, de lâcher les tâches qu'on met en attente pour ce jour là... enfin si possible!

nous vivons les derniers jours de chaleur ...profitons- en !d'autantqu'en août....si vou sn epouvez pas: il existe un blog nommé 

soleillune qui montre des photos magnifiques de montagne ! un régal!

 

soleillune.over-blog.fr

Repost 0
Published by emjy - dans le quotidien
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 00:00

de la musique zen pour faire passer la pilule!

vous en avez BESOIN

 

 

 

On reçoit parfois des offres d’abonnement à prix réduit : ça me permet de m’abonner à différentes revues pour  6 mois à un an.

J’ai essayé x revues depuis des années ! J’ai découvert, aimé ou pas ..

Psychologies magazine

Mieux vivre votre argent (comme je n’en avais pas assez pour bénéficier des conseils éclairés de cette revue , j’ai vite arrêté !

Que choisir auquel je me suis réabonnée depuis plusieurs années

La maison de marie claire : pareil ! je ne peux pas me payer le dixième de ce que j’y vois ! ça me frustre et ça ne me fait pas du tout rêver !

Rustica

Marianne

Le canard enchaîné

Le monde diplomatique

Politis

Etc

 

J’ai presque cessé car j’ai découvert que ma bibliothèque habituelle était abonnée à bon nombre d’entre elles !

Et ils ont une super idée : sur un présentoir dans le couloir, les gens laissent leurs revues déjà lues . On se sert.

J’ai été d’ailleurs effarée de voir à quel point le « journal » (????) « Détective » revenait souvent ainsi que des magazines dits people dont j’ignorais l’existence !on en apprend tous les jours !

 

En ce moment c’est donc : Marianne

 

Je vous livre quelques propos  de profs tirés d’un article sur les profs (N° de cette semaine).

 

Le titre : sondage

Ecole : même les profs n’y croient plus

(Les prénoms ont été changés)

« En théorie, ils sont profs, mais en pratique, ils s’improvisent conseillers d’orientation, assistants sociaux, infirmiers, nutritionnistes, psychologues, et même thérapeutes de couple »

 

Virginie, en primaire dans une petite ville tranquille (elle a un CM2) :

 

«  Quand j’ai démarré, mon job était d’apprendre à lire, écrire et compter et accessoirement, de rassurer les parents inquiets et

de pousser la chansonnette à la fête de fin d’année. Aujourd’hui, ces activités annexes ont tellement grignoté mon quotidien, que je nais quasiment plus le temps de préparer mes cours.»

 

«  En tant qu’enseignante, mon devoir est d’instruire les élèves. Si on veut une école qui fait le bonheur des enfants, on n’a qu’à supprimer les cours ! »

 

«  ….Les parents de mes élèves, ce qui les préoccupent le plus, c’est que leur enfant soit content d’aller à l’école ! À leurs yeux c’est plus important que ce qu’il y apprend ! »

«  Bien sûr qu’il est important d’avoir des moments de rigolade avec les enfants. Mais quand j’ai dans ma classe un gamin de CM2 intelligent et vif qui ne fait jamais ses devoirs et qui fait une faute d’orthographe par mot, je ne crois pas lui être utile en étant »sympa » avec lui. Et je crois que les parents devraient être moins « sympas » justement »

 

Virginie a 15 ans de métier et songe à démissionner.

 

Ces profs ne parlent pas de parents démissionnaires : pour eux , ils sont plutôt « dépassés » et trop « épuisés par leur boulot aux horaires décalés »

 

Elodie :

«  Régulièrement des parents me demandent de faire la leçon à leurs gamins parce qu’ils se couchent tard ou qu’ils jouent à la playstation. Mais c’est à eux de la faire ! C’est leur boulot de parents, pas celui de l’institutrice ! »

 

Myriam ( CPE)

Un père rentrait de voyage, « il a été choqué en voyant sa fille de 14 ans partir à l’école, habillée comme si elle allait en boite de nuit. J’étais du même avis que lui. Mais quand il a dit : «  vous devriez interdire aux élèves de venir habillées comme ça, ça réglerait le problème ! », j’ai vu rouge. Je ne vais quand même pas m’amuser à mesurer la longueur des jupes à la grille du lycée parce qu’il a la flemme de faire la morale à s  gamine ! »

 

Il y en a  3 pages.

 

Et ceci : (mettez la musique ZEN hein !)

 

Ils sont mal payés, c’est l’OCDE qui le dit :

 

Extraits :

«  Un prof de français touche 19000€ par an, un belge en perçoit 24000, un anglais 25000 et un allemand  32000.(….)

Si l’on ajoute à cela le durcissement des conditions de travail et les menaces qui pèsent sur le statut des profs ( raccourcissement des vacances, accroissement du temps de présence dans l’établissement) la France devra sans doute faire face à sa toute première crise des vocations » ( GRRRRRRRRRRRRR) « chez les enseignants »

 

J’attends vos commentaires !

Lire le journal pour en savoir plus !!

 


Repost 0
Published by emjy - dans lectures
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 19:58

La pluie !


 

 

 

"La pluie fait des claquettes"…comme dirait Nougaro!

en fait non: c'est une pluie fine...continue..obstinée...celle qui dure...


Il fait gris…

Ma maison au bord de la forêt est bien sombre et trop vite , bien fraîche…

Ça sent l’automne ! D’ailleurs c’est l’automne !


Mes 15 premiers jours de retraite étaient presque toujours ensoleillés !

Je vais expérimenter les jours gris…

Ces jours où on se dit : «  heureusement que je vais au boulot. Qu’est-ce qu’on doit s’emm….par ce temps quand on est chez soi ! »

 

 

Je vais allumer un feu dans la cheminée. ça c'est sûr!

Bouquiner? aussi!

 

FINALEMENT.....

il a fait plutôt beau aujoud'hui non?

Regarder un DVD?

Ecouter de la musique? j'ai plus d'ampli !zut!

 Trier des papiers ( beurk !)

Cuisiner?

Dessiner peut-être?

Aller à la gym!

Ecrire sur le blog.

Mettre un imper et aller faire un tour en vélo ?

Maintenant que j’ai acheté des sacoches ! Je peux faire des courses (… petites… du léger hein ! je suis pas un mulet ! ) en vélo !

Et dire qu'aujourd'hui on pensait récolter le miel..ben dis donc!

 

 

Chaque saison a ses plaisirs.

Je vais peut-être avoir un coup de blues.

Ce sera normal : la vie est faite de hauts et de bas ! Seulement quand on travaille on n’a pas le temps de s’appesantir : là…ça va me tomber dessus

et alors ?

Je n’en sais rien encore !

A suivre donc !

et que demande le peuple: 
 j'ai maintenant  2 cartes de mutuelle!
je vais pouvoir être malade  2 fois plus!
quelle chance! 
surtout pour Servier et cie! ( dire que j'ai pris du PROTELOS il y a 10 ans environ! et ça coûtait l a peau des  fesse!
je me demande quelles séquelles j'en ai tirées !)
je racontais, au début du blog,que la mutuelle disait n'avoir jamais reçu mon dossier en juin: c'était faux!
j'ai refait le dossier donc fin août.
j'ai reçu une carte le  10 septembre environ
et ...une autre samedi! 
Une pièce de mon dossier m'était retournée: elle portait une date de ..juin!
NON MAIS!
Repost 0
Published by emjy - dans le quotidien
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 00:00

 

De Joe R Landsdale:  les marécages

 Thriller

Chez folio policier

 

Extrait de la 4ème de couverture :

Début des années 30, Texas

Rien ne semble avoir bougé de puis la guerre de Sécession.

Le KU KLUX KAN domine. Les lynchages demeurent

 

Harry 13 ans retrouve dans les marécages le cadavre d’un femme noire bâillonnée avec des barbelés.

La population blanche ne s’inquiète pas jusqu’à ce qu’un femme blanche soit victime du tueur.

 

J’ai aimé le récit de la vie de la petite ville, de la famille de Harry ; presque un documentaire .

Les descriptions un peu fantastiques des marécages…

C’est ce genre de bouquin qui me poursuit une fois refermé…

 

Je classe les romans ainsi :

  • Ceux dont le style me rebute à la lecture des  premières pages et que je laisse tomber.
  • Ceux pour lesquels, je me suis illusionnée à la lecture de la 4 ème de couverture.
  • Ceux que je lis en diagonale pour connaître la fin.
  • Ceux que je lis et oublie aussitôt refermés… voire entre  2 chapitres : «  ah ! ça raconte quoi déjà ?
  • Ceux qui me captivent tant que je ne peux les lâcher …et c’est une vraie tristesse de les refermer … je voudrais une suite…ils sont rares.
  • Ceux qui m’accompagnent longtemps et que je relis même 3 ou 4 fois : c’est le cas des Pierre Magnan ( l’inspecteur LAVIOLETTE dont l’action se passe dans les Alpes de haute Provence : je les lis avec la carte ! on a même refait certains itinéraires en vacances !) ces livres me font rêver … l’époque où se déroule l’action, le style, l’ évocation de la région.
  • Des Robert Merle : l’île et MALEVIL
  • Ces 2 auteurs sont très âgés ou même peut-être décédés.

 

  • Ceux qui font écho à ce que je vis ou ai vécu, à mes préoccupations du moment. ils me permettent de réfléchir, de prendre de la distance.

Je fais une liste de mes coups de cœur…

Des bouquins achetés ou empruntés à la bibliothèque de Raon .

Je trouve que j’ai une chance formidable d’aimer lire !


je lis aussi beaucoup de trucs  très sérieux dont je ne manqueari pas de vous parler! 

Grâce à Montmartre et au bouquin sur S. Valadon, je lis un bouquin sur la peinture.c'est passionnant  car l'auteur re-situe  l'histoire de la peinture dans le contexte politico-economique ou economico-politique comme vous voudrez  de chaque étape : moyen âge, renaissance,i mpressionisme etc..

si j'ai le courage j'en ferai un article! 

 

suite:

j'ai lu dans la foulée:

sur la ligne noire 

toujours de Joe Lansdale

 

je suis enchantée de ce livre aussi

ça se passe 30 ans après le 1er ( les marécages) et dans le même secteur.

c'est également un vieil homme qui raconte un épisode de ses 13 ans en  1958/60.

on retrouve l'intrigue policière mais surtout l'ambiance d'une famille pleine de joie de vivre, la problématique noirs/blancs avec  2 personnages " de couleur" form.idables

ça se passe autour d'un cinéma en plein air : le projectionniste noir initie Stan ,le garçon, à la vie... c'est plein de sagesse et de bonté et très réaliste aussi!  et ça donne envie aussi d'en recopier des morceaux!

franchement: ça ne coûte pas (trop) cher (folio policier) : je vous les recommande chaudement! 


je remercie très chaudement ma fille qui me passe ces bouqins! 


chaque fois que je vais à Paris

je dévalise sa bibliothèque!

j'ai compté: j'ai  environ 50 livres  à elle!

pour le moment ça l'arrange car elle a peu de place.

elle sait que c'est en lieu sûr dans sa chambre à la campagne!

sauf que ça s'engorge aussi chez  moi  à force car...


quand on va à PARIS ,

 on va au Boul Mich acheter des...bouquins d'occasion! il y en a donc partout chez moi!

parfois je fais des caisses pour la bibliothèque  de Raon ,qui les refile à Amnesty international !

j'ai essayé les vide-greniers ...hélas... je crains que la lecture ne soit pas l'occupation favorite de ce public!

 bon dimanche...sous la pluie ou bien au chaud!


Repost 0
Published by emjy - dans lectures
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 12:10

L’est parisien

 

 

CIMG0515.JPG




CIMG0516.JPG

Je vais donc en vacances à Montmartre mais aussi parfois dans le XIXème !

j'étais censée y aller ce week end ;mais ce sera pour una autre fois!

c'est pourquoi j'ai choisi de vous en parler aujourd'hui!

ça me consolera!


C’est un des 2 quartiers dits" populaires ": les anciens quartiers ouvriers .

Ménilmontant,  Belleville…des quartiers autrefois souvent malfamés aussi!

le XIX ème et le XXème.


Mais  c'est aussi le cimetière du Père Lachaise, le parc des Buttes Chaumont, le parc de Belleville et des quartiers bien cachés de jolies maisonnettes avec jardinets , des cités (rues étroites sans voitures) bien cachées entre 2 rue passantes…

C’est un quartier contrasté, très vivant, très cosmopolite : toutes les langues  ou presque ,les pays ,les types physiques de la planète semblent s’y être donnés rendez vous.

La rue de Belleville est typique , très mélangée vers le bas aux abords du boulevard de la Villette: les Chinois l’investissent peu à peu le bas de la rue…on y voit des boutiques de légumes exotiques, des enseignes en chinois, et aussi un des plus vieilles brasseries de Paris .

Aussi des déballages d’objets ramassés on ne sait où… sur les trottoirs du boulevard de la Villette.en bas, c'est une rue pauvre aux bâtiments plutôt délabrés.

C’est aussi hélas un des endroits où j’ai vu le plus de sans domiciles. Pitoyable spectacle… Sentiment d’impuissance. .révolte : j’ai connu le plein emploi où on ne voyait pas de clochards ou si peu .(j’y reviendrai un de ces jours car ça me tient à cœur.)

 

J’aime autant ce quartier que Montmartre mais pour des raisons différentes ; je m’y sens à ma place.

 

J’aime énormément le parc de BELLEVILLE la place qui y donne accès ; le parc des buttes Chaumont et les larges avenues bordées d’arbres qui l’enserrent…

Les boutiques sont  partout dans la partie haute de la rue de belleville., très diffrérente du ba sdont elle est séparée par le carrefour de l'avenue Simon Bolivar , celle qui mène au parc des Buttes Chaumont.

Ce qui fait qu’on a tout sous la main au sortir de chez soi !

boulangeries, boucheries, pressing, tabac, journaux, pharmacie, opticien, banque, epiceries, superette...même le Mac Do , un pizzaïolo, un bazar "tout à 1 €"( ouais...bof), la poste, des troquets, la bibliothèque...sauf magasins de vêtements me semble-t-il mais un magasin de chaussures oui! et un antiquaire etc... bref "y'a c'qui faut!"

la rue des Pyrénées fait la jonction entre le XIX et le XXème. Il y a le samedi matin un grand marché très coloré et qui offre des articles très variés ! 


 Le quartier se  « boboïse » hélas : il devient très cher aussi (7500€ environ le m2  je crois ! j e vous laisse calculer le prix d’un F3 

Ces « bobos » disent aimer le côté populo du quartier mais trop souvent, ils rénovent et…S’enferment ! Ils font poser une grille à l’entrée d’un paquet d’immeubles ripolinés… et vivent entre eux !

 Les fêtes de quartier…la fête des voisins ! Un mythe pour la télé et les romans ! Car en réalité on reste entre soi !

ça s'appelle en termes géographiques: la gentrification.

 

Vous l’avez compris :

j’aime Paris !

j'aime surtout marcher, flâner ... 

Pour les vacances …car y vivre ? Sans arbres…sans jardin… dans des apparts minuscules…

Ou alors, dans les beaux quartiers ! C’est autre chose !

Ce n’est pas pour moi !

Et alors ? tant pis.

j'ai de la chance de pouvoir venir passer quelques jours de temps en temps dans cette ville que je n'aurai jamais fini d'explorer! 

 

CIMG0513Copie-de-janvier-fevrier-2011-059.jpgCopie (2) de janvier fevrier 2011 049

 

Le quartier de Belleville abritait un auteur de polars célèbre:

Thierry Jonquet disparu voici un ou deux ans.

parmi ses livres d'ailleurs il en a consacré un à son quartier sous forme

de nouvelles:

JOURS TRANQUILLES A BELLEVILLE

je cite aussi: 

les orpailleurs

mygale

le manoir des immortelles

(ce sont  ceux que je possède)

etc

il en a écrit beaucoup!

il y mêle faits divers et critique sociale.


la vie de ma mère et la bête et la belle figurent parmi les livres étudiés en classe.( dasn le secondaire je suppose!).


je vous recommande  cet auteur ;mais attention! c'est pas du "harlequin"!

bon week end : à Paris et ailleurs!!

 

 

 

 


Repost 0
Published by emjy - dans le quotidien
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 08:40

 

CIMG0050.JPG s'avez déjà vu un potiron avec des feuilles de fraisier?


Oui ! si la trouille ne les saisit pas les potes iront au jardin ramasser les poti marrants

 

 

 

Le soleil!!!

C’est chouette!!!

Mais pas d'excuse pour ne pas ramasser les potirons

 puis les couper

 les cuire

les egoutter

 

les écraser

en faire de la soupe, un gratin,

en congeler!

bref encore une journée fort occupée avec un entracte:

balade en forêt avec un bouquin dont je vous parlerai une autre fois! et quelques photos et un itinéraire pour les personnes qui habitent dans le coin?

 

la recette du gratin:


 Gratin de potiron (avec astuce, pour éviter qu'il rende trop d'eau!)

 

Quantité : pour 4 personnes

Temps de préparation : 20 min

Temps de cuisson : 25 min

 Ingrédients :

 1 kg de potiron

2 oeufs

2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

parmesan, gruyère ou mozzarella

 un peu de cannelle et de gingembre

 1 noix de beurre ou 1 cuillère à soupe d'huile d'olive sel, poivre

 

 

 

Préparation :

 Préchauffez votre four à 210°C (thermostat 7).

 Epluchez le potiron

et coupez-le en cubes;

faites-le revenir, à feu doux et à couvert, dans une casserole SANS EAU, salez, poivrez.

Il va rendre son eau, puis cuire dedans.

 

Moi je le laisse rendre  son eau (voir plus bas : la soupe)

Pour avoir de quoi faire une délicieuse soupe !

Dans les Vosges , on n’est pas avares mais économes n’est ce pas ?

 

Dans un plat à part, battez les oeufs en omelette.

 Lorsque le potiron a commencé à ramollir, au bout de 10 à 15 min de cuisson, montez le feu à feu moyen et enlevez le couvercle pour que le jus du potiron puisse s'évaporer.

 Lorsque le potiron s'écrase facilement, retirez-le du feu et écrasez-le à la fourchette.

Mélangez le potiron et les oeufs,

Ajoutez la crème fraîche,

Rectifiez l'assaisonnement

Et ajoutez les épices.

Vous pouvez aussi ajouter un peu de sucre pour faire ressortir le goût du potiron !

Disposez le tout dans un plat à gratin préalablement beurré ou huilé, et saupoudrez du fromage de votre choix.

Enfournez pendant 10 à 15 min, jusqu'à ce que le dessus soit bien gratiné.

 

.ma soupe de potiron :

 

En autocuiseur, je cuis le potiron pour en faire de la purée avec un peu de lait coupé d'eau,sel, poivre

 Ensuite je sors la purée à l'écumoire,je garde le liquide de cuisson.

 Je fais égoutter la purée au-dessus dans une passoire plusieurs heures

 Je rajoute:

Sel , poivre.

Un peu de purée pour épaissir

De la muscade

Un bouillon cube (bio)

 

et je fais un peu mijoter

je mouline ave cun truc electrique pas encor eobsolète

et au moment de servir ,

J’ajoute gruyère râpé

Du persil haché  (du cerfeuil serait pas mal ! )

 

C’est super bon!

Et rien ne se perd!

Ni le liquide de cuisson ni la purée!!

On récupère ainsi les sels minéraux.

 

Repost 0
Published by emjy - dans le quotidien
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 10:02

http://youtu.be/Rih6ERs0dmc

video à consulter : la vie quotidienne d'une classe...

réalisée pae le Collectif des PEC (parents en colère ) du Doubs


Je suis en retraite mais….

 Pas en dehors de la société !

J’entends mes ex collègues parler du quotidien dans les écoles..

 Raréfaction des aides maternelles …

Disparition de postes…

Des crédits…

Augmentation des effectifs…

Ambiance tendue entre collègues..

Peur de l’avenir…

Et déjà la fatigue !

 

Je vous joins mes infos pour la

 

GREVE du mardi 27 septembre

Et la manifestation à Epinal ( et Nancy)

 

J’aurai le plaisir j’espère de vous y rencontrer !

Ce sera un petit bonheur dans un océan d’inquiétudes pour l’avenir !!

 

Ci-joint le communiqué commun :

CGT/CFDT/CGC/SPELC

 

Communiqué de presse 8 septembre 2011

 

Zéro retrait d’emploi pour la rentrée 2012 !

Depuis 2008, plus de 5 000 emplois ont été retirés dans l'enseignement privé associé à l'Etat par la

mise en œuvre de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), alors que les prévisions

d’effectifs sont fortement à la hausse. 1 350 suppressions d’emplois sont à nouveau envisagées pour

l’enseignement privé.

Les conséquences sont désastreuses :

- l'offre de formation se réduit suite aux fermetures de classes et d'établissements, tout

particulièrement en milieu rural ;

- les conditions de travail se dégradent pour les élèves et le personnel des établissements

scolaires ;

- la prise en charge des élèves les plus en difficulté ou en situation de handicap devient

impossible.

Nous réaffirmons notre vive opposition à la politique de l'Enseignement catholique qui "comprend et

accepte d'accompagner" la RGPP. Cette politique fait peser l’essentiel de l’effort sur l’emploi,

principalement dans les secteurs de l’Education et de la Santé.

Dès la rentrée, nos organisations syndicales agiront contre :

- les projets budgétaires de 2012 pour exiger "Zéro suppression d’emploi en 2012 pour

l'Education nationale et l’Enseignement agricole" ;

- les propositions faites par les instances de l'enseignement privé pour participer à la réduction

de l’emploi public car elles auront pour effet d'aggraver, entre autres, les conditions de travail

des personnels.

   

Parmi les actions à venir, nos organisations syndicales appellent tous les personnels des établissements

d'enseignement privés à défendre leur avenir en  participant à la journée du 27 septembre dans

l'Education nationale et dans l’Enseignement agricole.

Repost 0
Published by emjy - dans réflexions..
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de emjy
  • Le blog de emjy
  • : à défaut de pouvoir papoter en vrai avec les ex collègues, les copains copines ou les proches, une p'tite parlote sur tout et rien.
  • Contact

Recherche

Liens