Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 18:12

630abeilles-400x173.jpg

Pour le  plaisir : la chanson de Bourvil

Pour la plupart d’entre vous c’est un inconnu ou presque ; mais j’adore cette chanson qui me fait rire chaque fois !

N e la zappez pas !

(j e pensais mettre le vol du bourdon au départ)

 

 

 

 

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=xtOPSfrx-sg&feature=related

 

Nous on commence !

On va au rucher- écoleCIMG0266

Et un vieil apiculteur vient nous assister !

Nos abeilles sont à l’entrée de la forêt : elles butinent à 3 kms à la ronde.

 juillet-2010-007-copie-1.jpg

 

Pas de cultures dans ce coin : des prés, de la forêt, des jardins.

Dans le notre, nous implantons et sauvegardons tout ce qu’elles aiment :

 

 

CIMG2067

La bourrache actuellement en est couverte ! Soucis, capucines,  œillets, des fleurs sauvages, la sauge…

Le miel de sapin, la bruyère, les genêts.

Les fleurs des fruitiers au printemps, le tilleul.

Bref « y’a c’qui faut »

 

Une des 4 ruches a été détruite par les souris.

Nous en récoltons assez pour notre consommation.

On en vend un peu aussi.

 

patrick_miel.jpg

Notre maître apiculteur nous racontait ceci hier, en sirotant son verre de cidre (et en nous donnant conseils pour faire notre vinaigre de cidre car il fait partie des « croqueurs de pommes » et nous aussi maintenant grâce à lui) :

 

Il a visité une des grosses sociétés importatrice de miel : Chine, Europe de l’est surtout.

Le directeur qui a fait la visite leur a raconté beaucoup de choses.

Le miel arrive en fûts métalliques tous cabossés.

 Comme le miel est récolté trop tôt et trop vite, les fûts sont plein d’eau et de débris divers (même des bouts de ferraille !)

Il faut donc le déshumidifier et le nettoyer

Ensuite on réalise des mélanges.

Les centrales d’achat sont donneuses d’ordre (comme partout hélas !)

Elles fixent un prix ; par conséquent, le fabricant bidouille pour tirer sur la marchandise : ajout de farines, de blanc d’oeuf et à la demande d’arômes pour faire du miel de lavande, de thym, de ci de ça…

Bref un « truc » appelé miel que l’on trouve au supermarché à 4€…

 

Par contre le miel du Maroc coûte très cher et il est utilisé comme cicatrisant.

C’est du miel de thym (du vrai !) que l’on met sur des blessures et qui permet de diviser par 2 ou 3 le temps de cicatrisation.

Les labos pharmaceutiques font du blocage comme d’ailleurs de manière générale, en herboristerie (savez-vous que l’herboristerie n’est plus étudiée en pharmacie ?)

 

Notre miel n’a pas ces défauts ni ces qualités : mais il est délicieux !

Et savoir qu’il provient des ruches que j’ai sous le s yeux en vous écrivant est un vrai bonheur !

 


le vol du bourdon si vous n'aimez pas Bourvil!

 

Pour finir avec l’évocation d’un bouquin comme d’hab ; je pense au livre de Pierre Magnan : Le parme sied à Laviolette où l’assassin a l’idée surprenante de tuer par le biais des abeilles ! Je vous scannerais bien la scène mais le bouquin est chez mon fils, fan de Magnan lui aussi !

Je le prendrai à la bibliothèque de  Raon !

Ça vaut le coup !

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

nathalie 21/09/2011 20:09


Ma grand-mère adorait aussi cette chanson et riait beaucoup en voyant Bourvil faire "Bzzi, bzzi, bzzi" Merci pour ce souvenir


Présentation

  • : Le blog de emjy
  • : à défaut de pouvoir papoter en vrai avec les ex collègues, les copains copines ou les proches, une p'tite parlote sur tout et rien.
  • Contact

Recherche

Liens